Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· "dress" code tango (3)
· "salon de thé" (4)
· Culture tango ~ musiques, vidéos, livres (11)
· Essai sur le tango ~ "Put*** de salida" (4)
· Infos cours, stages et milongas (9)
· Lexique tango (3)
· Milonga "Bien Porteña" (8)
· NOS COURS REGULIERS (3)
· NOUS CONTACTER (1)

Thèmes

cours de tango lexique chaussures de tango danse danseurs enseignement essai tango formation du danseur gateau lexique livre maestros argentins

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Articles les plus lus

· Pour bien danser , il faut être bien chaussé! (mis à jour)
· Lexique tango ~ 1ère partie A-C
· Cours à St Rémy lès Chevreuse (78 - Yvelines)
· Lexique tango ~ 2ème partie C - L
· "Pour danser du bon pied !"~ Soin des pieds

· milonga "estilo Villa Urquiza" - Amanda et Adrian Costa
· Lexique tango ~ 3ème partie M - Z
· Put*** de salida - 1ère partie
· "Soy ángel" collection pour tangueras de Soyange
· Se préparer pour sortir danser (en milonga ou en cours)
· Put*** de salida - 3ème partie - la milonga (us et coutumes)
· Sortir en Milonga - Témoignage de Carole....
· Milonga "Bien Porteña" à St Rémy, le 10 mai 2014!
· L'essence de la milonga ou le sens du bal !
· Bafouille de rentrée...

Voir plus 

Rechercher
Derniers commentaires Blogs et sites préférés

· chaperons-et-precieuses


Statistiques

Date de création : 05.07.2010
Dernière mise à jour : 30.07.2014
54articles


Lexique tango

Lexique tango ~ 1ère partie A-C

Publié le 23/11/2010 à 22:45 par tangomania Tags : tango argentin

Ce lexique est un "condensé" (pas vraiment, mais bon!) de ce que j'ai appris auprès de mes professeurs et Maestros, et d'infos (plus ou moins justes et par conséquent que je me suis efforcée de corriger) glânées sur le net.

Il est sûrement incomplet, et imparfait. Si vous y constatez des erreurs ou des omissions, un commentaire constructif (ou explosif) est le bienvenu!

 

A

Abrazo: (l'étreinte, l’enlacement, la position de danse) Le tout premier contact avec le partenaire, et l’amorce de la connexion. L'enlacement : plus ou moins rapproché ou ouvert, ne détermine pas seulement l'esthétique du couple, il influe considérablement sur la maîtrise du mouvement et l'équilibre général. Il peut varier, selon le style - canyengue, milonguero, de salon - et même selon les différents moments au cours d’un même  « tema ».


Adelante : en avant

Adorno : (ornement, fioriture, décor) :petite variante introduite, chez l'homme comme chez la femme, dans le mouvement des pieds ou des jambes au cours de la marche, de l’exécution d’une figure ou même à l’arrêt et qui n’est pas strictement nécessaire à l’exécution de la danse mais qui recherche un effet esthétique ou une interprétation personnelle de la musique, et qui surtout ne vient pas perturber le déplacement du partenaire.


Agujas: (aiguille) ornement réalisé par l'homme pendant le tour, en pointant verticalement le pied.

 

Alteración :(Altération)Est justement comme son nom l'indique(!) unealtération, par l’homme de la séquence de la Molinete (pas du tour de la femme : avant-côté-arrière-côté-etc…) qui peut guider à la femme deux fois consécutives le même pas. Par exemple : arrière suivi d’un autre pas arrière avec entre les deux un pivot réduit, et sans transfert complet du poids du corps de le femme sur l’appui.


Amague: (amagar : être sur le point) ornement réalisé, souvent avant de démarrer un mouvement, en frappant le sol du pied, pour prendre la mesure.

Arrastre: (traînée ou traînage) Déplacement du pied libre de la femme, par le pied de l'homme. Au cours de l’arrastre l’homme exerce une certaine force physique pour faire bouger le pied de la femme, par exemple pour le faire croiser.. Le mouvement n’a donc pas besoin d’être guidé (et est donc différent d’une barrida).

Atras : en arrière



B


Baldosa: (Carreau),  « pas de base » de 6 temps


Balanceo:(Balancement)Transfert du poids du corps d'un pied sur l'autre et retour. S'emploie pour écourter une technique dans un espace restreint, pour attendre le moment musical propice au démarrage d'une nouvelle figure, ou de façon plus subtile pour faire passer le poids du corps de sa partenaire sur son autre pied.

Barrida : (Balayée) "Balayage du pied" de la cavalière par le pied du cavalier . Pendant la séquence de la Molinete de la femme dans le tour, le pied de l'homme vient très proche ou au contact de celui de la femme et semble déplacer ce dernier. En réalité, l'homme guide le mouvement de tour de sa partenaire et se contente d'accompagner le déplacement de son pied en plaçant le sien à côté. (nos maestros l’appellent « une mentira » : un mensonge) Ne requiert ni force ni tension. Différent de l'arrastre, même si le rendu est proche et peut prêter à confusion pour un œil non averti.

Bicicleta : (bicyclette) Mouvement circulaire effectué par le pied du cavalier qui vient "accrocher" le pied de sa cavalière les deux «cou-de-pied » en contact et qui reproduit le mouvement de pédaler, en suspension dans l’air.

 

 

Boleo :(de “boleadora”, instrument de gauchos fait de liens de cuir et de pierres qu’ils font tournoyer pour attraper le bétail).Figure et apanage de la femme, bien souvent considérée comme le Saint Graal ! Il s’agit d’un pas de marche (généralement sur un ocho avant ou arrière) contrarié par un rappel du poids du corps cavalier, qui prend de vitesse la femme et l’empêche de finir son pas. La jambe avec l'énergie initiale décrit une volute ou un piqué suivant les styles.

 

Un boleo est donc guidé !!! (avec plus ou moins de finesse… « à contre », comme décrit ci-dessus, ou « à faveur », à l’ancienne… méthode un peu brutale et pas franchement agréable pour la femme)

 

 

 

Il existe un grand nombre de boleos différents : avant/ arrière, au sol, circulaires/ en ligne (ou linéaires, également appelés patadas), sans desserrer les genoux / « à la nuevo » en allant presque se toucher l’épaule opposée…

 

 

Boleito: Le boleito est un ornement, qui peut être exécuté aussi bien par l’homme que par la femme, pendant lequel le pied ou la jambe exécute un mouvement circulaire (proche du boleo), mais qui n’est pas guidé et ne doit en aucun cas perturber les mouvements du ou de la partenaire.


 

 


C

Cadena: (chaîne) figure consistant en une alternance de mouvements identiques réalisés par l'homme et la femme donnant l'impression que les pas s’entremêlent. Elle peut se réaliser à droite ou à gauche, avec ou sans ganchos.

Cadencia : (Cadence) rythme donné à un mouvement. Dans le style « Villa Urquiza », correspond à la suspension en fin de phrase musicale, lorsque le huitième temps n’est pas marqué par l’orchestre. Peut également avoir la même signification que Balenceo.

Caida: (chute) pas en arrière de l'homme avec poids du corps sur sa jambe arrière, et cavalière en position déboîtée, poids du corps sur sa jambe avant.

Calesita : (le manège) figure consistant à maintenir la cavalière sur un pied (plus précisément en appui sur son métatarse) et à tourner autour d'elle : elle est donc l’axe du mouvement.

Caminata (marche, du verbe caminar = marcher à pied): C’est la base du tango !La caminata consiste à marcher en posant les pieds sur les temps forts de la musique, on la dit alors « al compas » (sur la mesure) mais elle peut comporter de nombreuses variations rythmiques, en dobletiempo (contretemps), mediotiempo (un pas sur deux temps forts), des différences de synchronisation (homme en dobletiempo tout en guidant la femme "al compas"), des petites figures.

Il existe deux systèmes dans la caminata :

1.Sistema paralelo (système parallèle) : façon la plus habituelle de marcher à deux lorsque le pied droit de la femme se déplace en même temps que le pied gauche de l'homme.

2.Sistema cruzado (système croisé) lorsqu'au déplacement du pied droit de la femme correspond celui du pied droit de l'homme.

 

 

Caricias:(caresse)ornement se faisant avec la jambe ou le pied, sur la jambe ou le pied de son ou sa partenaire

 

 

Carril:(voie)Chacune des lignes, normalement droites et parallèles, le long desquelles se déplace le pied. Dans la caminata face-à-face on utilise deux carrils, un pour chaque pied. En position déboîtée les danseurs utilisent quatre carrils (deux pour chaque danseur). Dans la caminata cruzada le déboîté est moins important et seuls trois carrils sont utilisés car les pieds intérieurs de chacun des danseurs se déplacent sur le même carril.

 

 

Castigada: (de castigar : punir, châtier) poussée de la jambe de la cavalière vers le haut

Chiche: (babiole) ornement consistant à effectuer deux petits battements de pieds


Colgada: (de colgar : suspendre, accrocher) Il s’agit plus d’une technique (tango nuevo) pour réaliser certaines figures qu’une figure en elle-même. C’est une posture corporelle qui permet au couple de partager un même axe au sol, alors que les bustes s’éloignent : les partenaires se retiennent mutuellement de tomber par contrepoids (cf.le principe du contrepoids que le véliplanchiste accorde à sa voile dans laquelle s'engouffre le vent).

Les colgadas peuvent être linéaires, en rotation…

 

 

Contrapaso : (contrepas)

 

Corte:(coupe ou coupure, de cortar : couper):Mouvement consistant à avancer ou reculer un pied, faire un rebond (en dobletiempo), et reporter à nouveau le poids sur le pied de départ. Mouvement présent dans le ocho cortado

 

Cruce:(Croisement ou croisé de cruzar : croiser)Position dans laquelle les pieds sont croisés.

 

Cucharita:(cuillère) consiste à "cueillir" le pied de la cavalière avec le sien, pour le faire se lever.

 

Cunita:(berceau) mouvement de bascule du couple avant/arrière, mouvement de va-et-vient. Peut s’exécuter en ligne ou en tournant.On l’appelle aussi hamaca (hamac).

 

À suivre....

Valérie

 

 

Lexique tango ~ 2ème partie C - L

Publié le 12/12/2010 à 20:08 par tangomania Tags : tango argentin lexique

 


D



Dibujo: dessin exécuté sur le sol avec son orteil

Disociación :(Dissociation)Placement des épaules et du sternum, dans une direction différente de celle du bassin (et donc de la ligne de marche). Indispensable pour exécuter certains mouvements, en particulier en abrazo fermé.


E

Eje: équilibre, axe

Elevadas: marche sans garder les pieds au contact du sol (technique utilisée quand les sols étaient particulièrement sales dans les débuts du tango). Elévation du pied de la cavalière utilisée dans les Colgadas.


Enganche: accroche du pied ou de la jambe du ou de la partenaire

Enrosque: (de enroscar : enrouler, entortiller, visser)  « LA » fioriture de l’homme, qui pendant le tour de la cavalière, enroule son pied libre de poids devant ou derrière celui sur lequel il est en appui et pivote.

Entrada: se produit quand le pas du danseur pénètre la ligne de pied de sa cavalière, sans déplacement. (différent de la sacada)

Espejo: (miroir) position symétrique, ou exécution symétrique de techniques, ou de pas : par exemple des ochos.



F

Firulete: ornement ou mouvement compliqué

Freno: ralentissement pour s'arrêter



G

Gancho: (Crochet) les ganchos sont une famille de mouvements dont le principe technique est la réalisation d’uncrochet d'une jambe (en pliant le genou) autour de la jambe du ou de sa partenaire,quand cette dernière trouve dans la position appropriée comme obstacle dans son déplacement.

Définition du gancho de la femme selon Rodolfo et Miho : surgit lorsque l'homme ôte à sa partenaire la possibilité de joindre les pieds comme il se doit à la fin du pas, en interrompant la course de la jambe de la femme par un contact de sa propre jambe au niveau de la cuisse.


Nota Bene: il existe toutes formes de ganchos : ganchos du danseur, des ganchos doubles (du danseur et de la danseuse simultanément), des ganchos intérieurs ou extérieurs, des ganchos par l'arrière, des ganchos hauts, bas, au niveau de la jambe, des 2 jambes, de la hanche ou des cotes du ou de la partenaire...

 

Giro :Aussi appelé "molinete" (Tour)  Structure figée de quatre pas avec laquelle la femme (le plus souvent) exécute autour de l'homme (qui est l’axe de giration) : un pas croisé avant -[pivot]- un pas latéral -[pivot]- un pas croisé arrière -[pivot]- un pas latéral -[pivot]- un pas avant... et ainsi de suite.

Les tours sont une famille de figures etpeuvent être éxécutés à droite ou à gauche, de la femme autour de l’homme, de l’homme autour de la femme ou des deux autour de l’axe qui passe entre eux (en miroir, par exemple) .



H

Hamaca: (hamac)autre nom de la Cunita,  Mouvement de va-et-vient, d’avant en arrière.

I


Intención :(Intention)expression de la volonté du danseur, précédant le guidage à proprement parlé, indispensable à la bonne compréhension du guidage, donne de la clarté.

 


J

Juntar: (joindre)  se dit des chevilles et des genoux



L

Lapiz: (crayon) ornement tracé au sol avec la pointe du pied de la jambe libre en formant un arc de cercle (1/4 ou ½), par exemple par le cavalier pendant l'exécution d'un tour par la femme.


Llevada :(de llevar : emmener)  mouvement exécuté avec la jambe ou le pied du cavalier, pour "emporter" la jambe de la cavalière sur le pas suivant ; non guidé avec le buste, et donc à ne pas confondre avec la barida.

Lustrada: (polir, lustrer)  Action de "cirer" ses chaussures sur son pantalon. Peut-être exécuté par la femme ou par l'homme lui-même, mais jamais par l'homme à la femme.

 

À suivre...

Lexique tango ~ 3ème partie M - Z

Publié le 08/05/2011 à 15:16 par tangomania Tags : lexique tango argentin

 


M

Marca: (marcar : guider, marquer, indiquer, signaler)Guidage. Le tango étant une improvisation perpétuelle du danseur, il est nécessaire que la danseuse comprenne ce qu’il souhaite. Le guidage est fréquemment un sujet de polémique, et chacun a son opinion sur le sujet :

Est-il une invitation ? (l’homme propose et la femme dispose) dans ce cas, la femme doit générer sa propre énergie pour faire chaque mouvement.

Est-il de la manutention ? (l’homme déplace la femme là où il souhaite) dans ce cas, elle est soumise à sa volonté avec plus ou moins de rudesse …

Est-il un code ? (« après 3 pas en reculant vient le croisé », la séquence de la « molinete » dans le tour pour la femme apprise par cœur.)

 

Le guidage (dans l’état actuel dutango moderne, ayant profité des apports de la danse classique et contemporaine, et des recherches dutango nuevo) serait plus un partage, un jeu entre les partenaires, un échange d’énergies se traduisant corporellement en déplacements et mouvements.

 

Actuellement, nous (Serge et moi) distinguons plusieurs « formes » de guidages (étant en recherches perpétuelles, cela va certainement encore évoluer !) :

 

1.Guidage physique : « impulsions » et « invitations » passant par le contact physique (abrazo), différent du guidage « mécaniste » qui dans sa forme caricaturale aboutit à la manutention.

 

2.Guidage implicite : (intention) qui peut s’expérimenter sans contact dans un jeu de déplacements

 

3.Le code : quelques reliquats du code dont la séquence de pas de la molinete, le jeu de pied de la femme lors de la parada, etc.

 

Milonga :terme désignant à la fois le lieu où l’on danse le tango et le moment de l’évènement, le bal.

Milonguero: celui qui fréquente les Milongas, le danseur /la danseuse de tango.



Milonguita: diminutif affectueux pour la Milonga ; terme désignant les jeunes filles importées des pays de l'Est avec la promesse d'épouser un riche Argentin, et qui finissaient le plus souvent dans la prostitution.

Mirada : (regard) regard appuyé pour s'inviter discrètement à distance, d'un commun accord. Permet à la femme de signifier à un homme qu'elle souhaite danser avec lui


Molinete : (moulinet) séquence de pas de la cavalière dans le tour. Un des codes fondamentaux de la danse, qui peut être guidé par le cavalier lorsqu’il souhaite l’altérer.


O



Ocho : (huit) suite de pas de marche simple suivi d’ un pivot,avec plus ou moins d'angle, sur chaque appui.Le "huit" peut se faire en avant (Ocho De frente ou Adelante)ou en arrière (Ocho para Atrás).

·Ocho Cortado: (huit coupé) commence comme un ocho, mais est stoppé et raccourci sur le retour à la position d'origine . Très employé dans le style Milonguero, et dans les bals pour éviter les collisions.

·Ocho en Espejo: (huit en miroir) Ochos réalisés simultanément par le cavalier et la cavalière, en position miroir.


p



Palanca: (levier) aide du cavalier pendant l'exécution d'un saut de la cavalière, souvent avec la cuisse qui « cueille » celle de la cavalière et la propulse vers le haut.

Parada: (arrêt)souvent exécuté pendant un huit ou un tour, guidé par le buste du cavalier, qui immobilise le cavalière, poids du corps entre ses deux jambes. Le pied du cavalier vient alors se mettre contre celui de la cavalière. En aucun cas, c’est le pied du cavalier qui vient arrêter le pas de la danseuse !

Pasada: (passage au-dessus de) pas exécuté par le ou la partenaire, en passant au-dessus du pied de l'autre. Exécuté souvent par la femme, après une Parada ou une Mordida.

Patada : (un coup de pied) il s’agit plus d’un jeu de jambe, ou un ornement, pendant lequel la jambe libre vient pointer tendue devant, en une espèce de coup de pied. On peut également considérer qu'il s'agit d'un voleo linéaire avant(s’il est guidé par le partenaire), d’un ornement s’il est exécuter par la partenaire de sa propre initiative.

 

Pivote: (pivot, axe)rotation effectuée sur l’axe propre à un des deux partenaires. Par exemple, le pivot du ocho de la femme, ou bien celui de l’enrosque de l’homme pendant un giroeffectué par la femme autour de lui.


Planchadoras: les femmes qui attendent toute la nuit dans les milongas sans être invitées.

Planeo: (de planear : planer) Mouvement de la jambe libre de l’homme ou de la femme décrivant un large cercle sur le sol, l’autre jambe étant en pivot.

Practica: (pratique) le lieu où l'on pratique, où l’on s'entraîne pour pratiquer le tango. Les codes y sont moins « rigides » qu’en milonga. On ne pratique pas en bal…

 

Protanca: jeune cheval de course femelle. Se dit d'une belle cavalière aux longues jambes.



R



Resolución: « fermeture », suite de pas qui ponctue une fin de phrase ou une succession de pas. Par exemple les pas 6,7 et 8 d'une « Salida d'étude » : après un pas (pour l’homme) avant du pied gauche, une ouverture sur la droite, puis joindre les deux pieds.

Ronda: la ligne de danse : lignes imaginaires et concentriques qui circulent autour de la salle (comme les couloirs d’une piste d’athlétisme) dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, et qui symbolise le déplacement des danseurs sur la piste. Pour une circulation fluide du bal, on ne change pas de ronda pendant la même tanda.


Rulo: (rouleau) Ornement consistant à dessiner des cercles avec la pointe du pied (ou les orteils). Par exemple pendant un giro, l'homme exécute un Lapiz, et à la fin rentre son pied à l'intérieur du cercle, pour repartir à l'extérieur toucher celui de sa partenaire en la stoppant.

 

 


S

Sacada: (de sacar : enlever, ôter et donc par extension, chasser) Bien souvent considérée à tord par un chassé du pied de cavalier qui pousserait celui de sa partenaire (on le faisait comme ça il y a 50 ans…)….il s’agit en fait d’une illusion d’optique (una mentira, comme disent nos maestros).

Le concept de la sacada est la « coupure » d’une trajectoire linéaire par un déplacement circulaire, la sacada proprement dite, se produit à l’intersection, avec la pose du pied d’un des deux partenaires au plus proche du pied libre de poids de l’autre, puis le transfert du poids du corps pour occuper la place laissée libre par le déplacement de l’autre.


Salida: (sortie) Bien souvent utilisée comme base d'apprentissage du tango, la salida est un séquence chorégraphique de pas, qui entre sur une phrase musicale de 8 temps.

Il semblerait que cette séquence chorégraphique ait été extraite du spectacle ‘Tango argentino » de Copès, dont les danseurs, plus choisis parmi les danseurs folkloriques ou de caractère que parmi les « milongueros » de Buenos Aires… improvisés professeurs ont transmis ce qu’ils connaissaient du tango…

Pour nous, à bannir pour les débuts… la salida commence avec un pas arrière, elle comporte un croisé ( au 5ème temps) qui, appris par cœur n’est pas guidé…. Et ne permet pas de saisir l’importance de l’attente de la danseuse pour laisser libre le danseur d’improviser…

 

 

Saltito: petit saut

Sanguchito: (sandwich) jeu de pied qui consiste pour l’homme à prendre le pied libre de poids de la danseuse entre ses deux pieds à lui, en général après une parada.

La petite histoire veut que cette "figure" aie été inventée un jour où un danseur, après avoir ainsi bloqué le pied de la danseuse, sortit de la poche arrière de son pantalon un ... sandwich, le mangea, puis cette pause ... sandwich terminée, défit le sandwich (avec ses pieds) pour libérer le pied de la danseuse et permettre ainsi au mouvement et à la danse de reprendre.

Sentada: figure issue du style « Fantasia » qui consiste à asseoir la cavalière, sur la cuisse du danseur.

 

 

Soltada: (de soltar : lâcher)fait de lâcher ou changer l'abrazo. Le couple quitte sa position fermée habituelle, pour danser soit en se tenant à deux mains, soit à une main, soit pas du tout.

 

 

 

 

T

 

 

Tanda: (Séquence, tour de rôle) série de trois à cinq morceaux d'un même style (tango, vals ou milonga) et lorsqu’on veut faire les choses dans les règles de l’art : d'un même orchestre, de la même époque, avec le même chanteur, de même énergie… pour former un ensemble harmonieux et homogène, que l'on danse avec un(e) même partenaire et séparées par un intermède musical : la cortina.


Tijera: mouvement de retrait de la jambe avant qui se croise devant la jambe d'appui, sans poids du corps, et repart en avant / mouvement en l'air des jambes de la cavalière lors d'un saut, qui lance une jambe, puis ensuite l'autre, souvent pour amener une sentada.

Tocada: (de tocar : toucher) Le pied du danseur vient caresser le sol pour rencontrer celui de la fille, se fait en général au moment d’une parada.


Traspié: se dit de la milonga, en opposition à la milonga lissa (milonga lisse). système de pas rapide utilisé en Milonga, composé de trois mouvements sur deux temps de musique, et qui « marque » corporellement la «habanera ».


V



Volcada: (de volcar : incliner, renverser) Mouvement dans lequel le cavalier fait s'incliner l'axe de la cavalière vers lui, tout en inclinant son propre axe également : ce qui permet au couple de partager un axe central au niveau du contact des buste, et de créer un équilibre des masses, sans utilisation de la force musculaire. L’homme peut ainsi avoir le « contrôle » de la jambe libre de la femme et lui imprimer des mouvements larges et circulaires.

 

 

Voleo:  forme incorrecte de Boleo due à la confusion entre la prononciation du "b" et du "v" en espagnol, et à une éthymologie douteuse l'associant au verbe "volar" (voler)

 

 

FIN !!!


DERNIERS ARTICLES :
Milonga "Bien Porteña" à St Rémy, le 11 Octobre 2014!
Prochaine milonga "Bien porteña"  La primera de la saison!     II   le samedi 11 Octobre 2014      II     à partir de 20h30 , à  la MLC - 14 rue de la Digue - St Rémy lè
Dates de la milonga "Bien porteña" saison 2014-2015
    •°*”˜❤˜”*°•Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ•°*”˜❤˜”*°•     Notre rendez-vous mensuel aura lieu pour cette nouvelle saison, le deuxième samedi de chaque mois (en général) Nous nous retrouv
Notre rentrée 2014
 Voici les dates importantes (et donc à noter dans vos agendas!) de notre rentrée "tango" :     INSCRIPTIONS  ~ dimanche 7 septembre: Forum des associations à St Rémy-lès
Cours à St Rémy lès Chevreuse (78 - Yvelines)
COURS de TANGO ARGENTIN:     Grâce à une pédagogie précise et novatrice, évitant les écueils majeurs de l'enseignement classique (enchaînement de figures), vous découvrir
Retenez vos dates!
Le programme des stages week end auxquels participeront nos Maestros Valeria et Fernando est paru!   Ils ne viendront que 2 petits week end :-( L'arrivée d'un futur petit
forum